Pénurie d’électricité (1de2). Un élément central occulté : la SE2050 n’est pas réalisable.

La politique énergétique de la Confédération est basée sur la Stratégie Energétique 2050 (SE2050). Cette stratégie est basée sur l’idée que l’entier de la production d’électricité des centrales nucléaires suisses pourrait être remplacée par de la production d’électricité provenant d’énergies renouvelables, essentiellement du solaire PV et des éoliennes (l’hydraulique n’a qu’un très faible potentiel supplémentaire encore réalisable).

La réalité est que le nucléaire peut être remplacé par du fossile ET du renouvelable, mais que l’entier du nucléaire suisse ne peut pas être remplacé par QUE du renouvelable.

La faisabilité de la SE2050: une question centrale.
Le ClubEnergie2051 a déjà analysé cette question : notre réponse est non, la SE2050 n’est pas réalisable. Nous y revenons aujourd’hui parce que cette réalité écartée par l’officialité médiatique et politique est une cause majeure du risque de pénurie et de black-out électrique, risque qui est devenu d’une grande actualité

 
Qui sommes nous?
Nous sommes une association de collègues et amis retraités, après avoir été actifs dans le terrain de l’énergie. Notre association s’appelle ClubEnergie2051, notre site Internet est https://clubenergie2051.ch/

Parmi nos membres des professeurs honoraires, des cadres et des chercheurs de l’EPFL, des chercheurs et cadres du PSI (Institut Paul Scherrer), des cadres scientifiques de l’industrie et de l’office fédéral de l’énergie. Plus de détails sur nos membres voir: https://clubenergie2051.ch/a-notre-propos/ 

Nous sommes liés avec deux associations partageant les mêmes expériences du terrain en Suisse alémanique appelée CCN pour Carnot-Cournot-Netzwerk, site Internet https://www.c-c-netzwerk.ch/ et le Energie Club Schweiz, site Internet https://energieclub.ch/de/home.
Parmi les membres de ces associations alémaniques, feu le Prof. Silvio Borner, ancien directeur de l’Institut d’économie de UNI-Basel, Mme Dr Irene Aegerter, ex-vice présidente de l’Académie suisse des sciences techniques et le Dr. Eduard Kiener, ex-directeur de l’OFEN.

Ce que nous avons compris de la SE2050 et de sa faisabilité.
Pour prendre une comparaison avec la construction immobilière, la SE2050 est comme une maison que proposerait un architecte en n’en donnant que le cahier des charges, mais pas les plans. De fait il faut appeler un chat, un chat: le rapport du projet de SE2050 du Conseil Fédéral, aussi incroyable que cela puisse paraître, ne donne pas de programme des mesures concrètes et chiffrées qui permettrait de remplacer la production d’électricité nucléaire par de la production d’électricité renouvelable, ce rapport ne fournit que des objectifs, c.a.d. un catalogue de voeux. Tous ceux qui ont essayé de concevoir comment un tel programme pourrait être réalisé n’y sont pas parvenus.

En tous les cas pas avec les technologies applicables aujourd’hui. Le problème essentiel : le stockage des énergies renouvelables intermittentes. Cela s’explique avec les bilans de puissance en jeu irréalisables. Nous l’avons exprimé en constatant que si ce stockage se faisait avec des batteries Tesla, la production mondiale de Lithium ne suffirait pas pour la seule Suisse. Et si le stockage se faisait avec du pompage-turbinage, il faudrait 10 fois le volume du bassin de Grande-Dixence, alors que Nant de Dranse ne fait que 1/10 de ce volume.

Les principaux articles à ce sujet sur notre site Internet:

Il faut aussi signaler ces deux études récentes de l’EPFZ qui aboutissent à la même conclusion

Rem.: il n’est pas exclu qu’un jour sois mis au point un fuel synthétique qui serait produit à partir d’électricité solaire et éolienne et qui permettrait le stockage nécessaire. On a pensé, depuis longtemps, à l’hydrogène. Mais pour le moment ce n’est pas encore une technologie opérationnelle à l’échelle nécessaire.

Et si on vérifiait ?

Il faut souligner que cette question de la faisabilité de la SE2050 est une question qui se vérifie. Pas toutes les questions sont de cet ordre, mais celle-ci oui. Ce n’est ni une question d’opinion, ni de goût, ni de couleur, ni de préférence. C’est comme la forme de la Terre : on peut avoir l’impression, ou l’envie, qu’elle soit plate, mais, après vérification, elle est ronde.

Il faut regretter que la communauté scientifique ne clarifie pas certaines controverses en inventoriant soigneusement les faits vérifiés et les incertitudes encore en suspens. Et en informant, sur la base d’analyses scientifiques quand elles sont pertinentes, et en évitant le militantisme en faveur de préférences personnelles.

Le profane, qu’il soit responsable politique ou citoyen, est démuni face aux controverses des spécialistes. La communauté scientifique n’assume pas suffisamment sa responsabilité en ne procédant pas aux vérifications nécessaires.

La Science: pouvoir ou devoir ?

La science présente un certain pouvoir. Mais elle a d’abord un certain devoir. Ce devoir :  dire avec le plus de lucidité et d’humilité possible quel est le vrai état des connaissances. Les institutions qui sont derrière la science, les académies des sciences, les Universités, les Hautes Ecoles, … n’assument pas complètement leur responsabilité à l’égard de ce devoir et laissent trop souvent le champ libre à des scientifiques qui confondent science et militantisme au profit de préférences personnelles.

Plus sur cette question : https://clubenergie2051.ch/2019/03/10/le-catastrophisme-a-la-mode/  Voir en particulier les § Les controverses scientifiques peuvent être élucidées et Cas du nucléaire : un historique des vérifications révélateur.

JFD 7.08.2022

Cet article, publié dans Non-catégorisé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Pénurie d’électricité (1de2). Un élément central occulté : la SE2050 n’est pas réalisable.

  1. Ping : Pénurie d’électricité (3e partie) : science ou militantisme ? | clubenergie2051.ch

  2. Ping : Pénurie d’électricité (2de2). Beaucoup de déclarations, mais il manque souvent l’essentiel. | clubenergie2051.ch

  3. hausmann conrad dit :

    IL faut virer la pianiste socialiste verte, et on y verra plus clair !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s