À notre propos

3 commentaires pour À notre propos

  1. BERNARD dit :

    En train de rédiger une contribution contre un projet éolien en Indre et Loire, je voudrais citer la déclaration de Nicolas HULOT que vous évoquez :https://clubenergie2051.ch/2017/11/22/transition-energetique-la-faisabilite-serieusement-mise-en-question/

    « Ministre de « la Transition Ecologique et Solidaire » Nicolas Hulot est venu déclarer le 8 novembre dernier, au nom du gouvernement français, que la réduction de 75 à 50 % de la part du nucléaire dans la production française d’électricité ne pourrait pas se faire d’ici 2025, mais plus tard.

    Argument principal avancé : mes prédécesseurs ont fixé des objectifs sans vérifier leur faisabilité. Or constat : une telle réduction du nucléaire ne pourra pas être compensée que par de l’éolien et du solaire. Il faudrait recourir de manière importante au gaz et au charbon. Ce ne serait pas acceptable sur le plan écologique. »

    Je serais très heureux d’employer cet argument.

    Merci
    Michel BERNARD

    • jf.dupont dit :

      À Michel BERNARD.
      Merci de votre intérêt pour notre blog. Vous pouvez tout citer, avec plaisir.
      Mon e-mail: jf.dupont@bluewin.ch
      Puis-je avoir votre e-mail et votre blog ?
      Amicalement,
      Jean-François Dupont

  2. Damien Pasche dit :

    Bonjour

    Je découvre avec intérêt votre site, alors que je me pose de plus en plus de questions sur l’avenir énergétique de la Suisse (et de l’Europe), face à l’avancée de ce que j’ai envie d’appeler l’obscurantisme climatique.
    Une première lecture de quelques uns de vos articles rejoignent mes constatations que la direction imprimée par nos politiques est préoccupante, et, sous couvert de protection des générations futures contre d’hypothétiques dangers, l’on est en train de scier la branche sur laquelle on est assis. Tout cela à un relent de plus en plus fort de collectivisme et de tendances liberticides, ce qui contrarie profondément mes convictions libérales.

    Cela étant dit, quelles sont à votre sens les mesures que je pourrais prendre pour tenter d’infléchir cette tendance à ma modeste échelle,
    -d’une part en tant que citoyen
    -d’autre part en tant qu’ingénieur actif dans le domaine de l’eau potable, et de ce fait confronté au système RPC pour les projets de micro-hydroélectricité sur les réseaux d’eau?

    Au plaisir de vous lire

    Damien Pasche

Répondre à Damien Pasche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s