L’énergie hydraulique en mauvaise passe

Lombardini_RobertLa situation dans le secteur de l’électricité est alarmante, estime Robert Lombardini, président d’Axpo.
S’il n’y a pas de changement, Axpo pourrait perdre jusqu’à un milliard de francs, a-t-il déclaré dans une interview parue samedi dans la «Südostschweiz». La situation devient critique car aucune perspective de changement n’apparaît dans un proche avenir.

Le journal 20 minutes du 7 juin 2014,  reprenant un communiqué de l’ATS , mentionne les difficultés financières auxquelles sont confrontées les entreprises de production d’électricité d’origine hydraulique. Rappelons que près de 60 % de notre électricité provient de l’énergie hydraulique renouvelable. Cette énergie est mise en danger par de l’électricité excédentaire provenant principalement de l’éolien et du photovoltaïque allemand très fortement subventionnés. La Suisse prend le même chemin et il est paradoxal que le consommateur finance ces subventions servant à encourager «le renouvelable intermittent» qui va mettre en péril le «renouvelable stockable» de nos barrages. Où est la logique de cette stratégie, qu’en est-il de notre sécurité d’approvisionnement ? Et combien tout cela va nous coûter ?

Cet article, publié dans Articles de presse, Energie hydraulique, Sources d'énergie renouvelables, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s