Manifeste pour une politique énergétique rationelle

ClubEnergie2051, Lausanne, Juillet 2015

EmossonLes milieux économiques suisses, les créateurs d’emploi du pays, rejettent la nouvelle politique énergétique fédérale. Pour l’électricité, leur préférence se porte sur une vision la plus libérale possible rattachée à une gestion centralisée et stable du secteur électrique, seul à même, selon eux, de satisfaire les besoins des PME et des industries du pays, une vision proche du modèle traditionnel en place depuis un demi-siècle.

Les visionnaires veulent instaurer, voire imposer par contrainte, une production totalement décentralisée basée sur des énergies essentiellement intermittentes et déstabilisatrices. Cette production ne représente qu’une très faible partie de l’approvisionnement actuel (moins de 2%), mais elle devrait prendre de l’importance vers un niveau de quelque 10 à 15% de la consommation. Pour permettre son intégration dans le parc de production électrique, ce secteur exigera des capacités de stockage à l’aide d’installations également décentralisées et modulaires au niveau local. L’un dans l’autre – énergies intermittentes, multiplication des points de production et libéralisation du marché de l’électricité – ces changements exigent une évolution prudente et cohérente de la branche électrique pour la consolider, et en tous cas pas un virage arbitraire qui ne peut que la saper. Ce qui arrive déjà à l’hydraulique de nos montagnes.

Avec l’air, l’eau et la nourriture, l’énergie constitue un facteur essentiel du bien-être humain. Au cours de l’histoire humaine, l’énergie d’appoint – celle dépassant les propres capacités du corps – est venue d’abord de la mise en esclavage des ressources à portée de main : hommes, femmes, enfants et animaux, et plus tard les forces de la nature. Comme l’énergie est indispensable à toute entreprise humaine allant au-delà du minimum de survie, l’approvisionnement en énergie a été depuis toujours une préoccupation majeure des sociétés humaines. L’énergie, c’est une affaire sérieuse. Et l’électricité, la plus importante, encore plus.

Qui dit cohérence, dit vue d’ensemble, dit prise en considération des nombreux facteurs techniques, économiques et institutionnels qui caractérisent la scène énergétique, et en particulier le domaine de l’électricité. Avec le Manifeste publié ici, le ClubEnergie 2051 propose une analyse de la majorité de ces facteurs pour tenter de dégager une vision cohérente d’une politique énergétique suisse plus rationnelle que celle du Conseil fédéral.

Manifeste pour une politique énergétique rationnelle Résumé

Manifeste pour une politique énergétique rationnelle Texte complet avec annexes

Cet article, publié dans Documents remarquables, Electricité, Politique, Production d'électricité, Stockage d'électricité, Technologies documentation, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s