Le Canton et la Ville de Genève s’échauffent au sujet de la centrale nucléaire du Bugey

Image illustrative de l'article Centrale nucléaire du Bugey

(La Centrale nucléaire du Bugey, photo SeeSchloss, Published under CC-By-SA license.)

Le Temps du 9 avril rapporte les impressions et états d’âme du Conseiller administratif genevois Rémy Pagani… et tronque honteusement les propos du directeur de la centrale, Alain Litaudon.

Voici une  mise au point.

« La centrale du Bugey est plus moderne et plus sûre que dans les années 80 »

Cette forte citation du directeur de la centrale nucléaire du Bugey, Alain Litaudon, n’a pas été rapportée par le correspondant du Temps qui cite par contre abondamment le conseiller administratif genevois, Rémy Pagani, dont chacun devine les compétences professionnelles en ce qui concerne la sûreté nucléaire.

En la matière, il s’agit pourtant d’accorder la plus grande attention aux faits et aux conclusions des spécialistes plutôt qu’aux opinions personnelles infondées et aux idées partisanes des politiciens. Pour rééquilibrer les citations au sujet des incidents, qui, soi-disant, se « multiplient depuis quelques années », de cette « machine infernale », retenons ceci : « La tendance est nettement à l’amélioration », souligne Alain Litaudon, directeur du site du Bugey depuis septembre 2010. « On note une baisse des déclarations d’événements significatifs depuis le second semestre 2014 ». L’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), le pendant français de notre Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), a rendu un jugement positif qui « atteste de la sûreté de l’installation ». Pour le directeur, la « vétusté » serinée par les opposants « n’a pas de sens ». Il conclut : « Mon métier c’est de produire de l’électricité en garantissant la sûreté du site et des populations voisines ». Le bilan de l’année 2015 de la centrale du Bugey est donc « marqué du sceau de la fiabilité ». En résumé, non, tout ne se dégrade pas au Bugey ! Rappelons enfin que cette centrale compte plus de 1’800 salariés et que sa production a été l’an passé de 25 TWh (milliards de kWh), soit autant que celle de toutes nos centrales nucléaires en Suisse.

Christophe de Reyff

Cet article a été publié dans Articles de presse, Electricité, Politique, Production d'électricité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s