Notre électricité maltraitée

Les propos du conseiller national Yannick Buttet dans Le Temps du 11 février 2017 sur l’énergie nucléaire sont déplacés. Par ses insinuations il fait un amalgame inacceptable entre l’usage pacifique de cette énergie et son application militaire. Il jette un discrédit sur le Conseiller fédéral socialiste Willy Spühler et par là sur tout le Conseil fédéral de l’époque qui décida en 1963 que la Suisse se lancerait dans l’électronucléaire pour éviter de produire son électricité avec des centrales à pétrole. Ce choix judicieux aura permis à la Suisse de disposer de mille milliards de kWh produits proprement. De plus, nos centrales nucléaires assurent un rôle de garantie de puissance de base dans la durée.

À lire son dithyrambe de la Stratégie énergétique 2050 (SE 2050), M. Buttet pense que le nouveau renouvelable sera la panacée, mais il ne précise pas comment, sans importation ou production fossile, sera garantie la demande électrique en puissance nécessaire à chaque instant. On doit en effet assurer non pas tant une énergie (en térawattheures, TWh, ou milliards de kWh) qu’une puissance (en gigawatts, GW, ou milliards de watts) de façon continue, car la demande du pays (62 TWh/an, soit 7 GW en moyenne) ne descend pas en dessous de 5 GW. Avec le mix actuel idéal, nos centrales au fil de l’eau assurent 2 GW et nos centrales nucléaires 3 GW. Ni l’éolien ni le photovoltaïque aléatoires et intermittents, si largement installés qu’ils soient un jour, ne pourront garantir cette demande continue en puissance de base. Le stockage d’électricité, sous forme de gaz ou par pompage-turbinage ou par batteries, a des limites physiques.

La SE 2050 pèche gravement en négligeant de considérer les puissances nécessaires à mettre en jeu de façon soutenue pour garantir notre autonomie électrique.

Christophe de Reyff

(Lettre de lecteur publiée dans Le Temps du 20 février 2017)

Cet article, publié dans Articles de presse, Electricité, Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s