« Fermer une centrale nucléaire au nom du climat est une imposture » — Pour Jean-Marc Jancovici, il n’y a pas de transition énergétique en France

Jean-Marc Jancovici est polytechnicien, associé co-fondateur de Carbone 4, cabinet de conseil spécialisé dans la transition vers une économie décarbonée et l’adaptation au changement climatique, fondateur et président de The Shift Project, « think tank de la décarbonation de l’économie« , professeur à Mines ParisTech, membre du Haut Conseil pour le climat, et auteur de sept livres de vulgarisation sur l’énergie et le climat.

Quelques citations en guise de liminaire :

« Supprimer du nucléaire, physiquement supérieur aux énergies diffuses et non pilotables que l’on veut mettre à la place, c’est se distraire sur un objectif accessoire pendant que nous ne faisons rien sur l’objectif principal. C’est donc augmenter l’instabilité future. »

En termes de matériaux, « le nucléaire nécessite, selon ce que l’on considère (ciment, cuivre, acier, etc), jusqu’à une centaine de fois moins de quantités par kWh produit que le solaire et l’éolien. »

« Selon les chiffres de l’ADEME (Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), qui n’a pas vraiment pour habitude de soutenir le nucléaire, le nucléaire produit 6 grammes de CO2 par kWh électrique, contre 10 grammes pour l’éolien, 50 grammes pour le photovoltaïque, entre 50 et 200 grammes pour les technologies de stockage nécessaires pour augmenter la part des énergies renouvelable non pilotables dans le mix électrique, 400 grammes pour une centrale à gaz moderne, 800 grammes pour une centrale à charbon moderne, 1’000 grammes pour une centrale à charbon moyenne du parc installé. »

Le gouvernement français procède actuellement à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. L’argument invoqué ? L’écologie. Comment ? En réduisant la part du nucléaire dans notre production d’électricité. Une « imposture » pour Jean-Marc Jancovici, qui explique pourquoi l’énergie nucléaire est la plus sûre et la plus respectueuse de l’environnement.

Jean-Marc Jancovici est un expert incontestable – et craint – de la transition énergétique.
Il dénonce aujourd’hui le fait que la France n’a aucune véritable stratégie dans ce domaine si ce n’est de remplacer de l’électricité nucléaire, qui émet peu de CO2, par de l’électricité renouvelable, qui émet peu de CO2. Une imposture.

Nous donnons ici le lien vers cette interview de Jean-Marc Jancovici par Étienne Campion, parue dans Marianne du 3 mars 2020.

Lire la suite →

Cet article, publié dans Articles de presse, Electricité, Energie et combustibles nucléaires, Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s