L’énergie au service de l’humanité

Conférence de Jeanne Hersch à l’EPFZ en novembre 1986
« Je m’adresse à vous du fond de mon incompétence… » C’est par ces mots pleins de modestie et de saveur que Jeanne Hersch prononce cette conférence sur l’énergie, quelques mois après l’accident de Tchernobyl.  Deux éléments forts des réflexions de la philosophe :

1. Sur la manière de traiter la sécurité
« Les dangers qui nous menacent sont trop grands pour qu’on les traite démagogiquement : il faut les étudier, il faut procéder à des recherches et prendre les mesures de sécurité adéquates ».
2. Sur l’utilité de l’énergie : « Grâce au développement industriel, l’homme peut non seulement vivre plus agréablement – ce qui est déjà beaucoup −, mais il peut aussi se développer, consacrer plus de temps aux études, avoir accès à toutes les formes de la culture, jouir de temps libre, penser à autre chose qu’aux soucis quotidiens de la survie ».

Texte complet

Cet article a été publié dans Documents remarquables. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s