Flexibiliser la consommation électriques des ménages ?

L’électricité photovoltaïque est produite de Consomm_menagefaçon décentralisée avec de très fortes fluctuations. De plus la période de production ne coïncide généralement pas avec la période de consommation ce qui ne manquera pas, à terme, de provoquer de sérieux problèmes de stabilité dans les réseaux électriques.
Afin de réduire ces flux, est-il possible de consommer l’électricité produite directement sur place ?

L’OFEN a financé un projet d’étude visant à examiner dans quelle mesure il est possible de déplacer la consommation des ménages durant la période de production (de 11 à 15 h.)
Cette étude conclut que la flexibilité, tout en permettant une augmentation de l’autoconsommation, ne rivalise pas vis-à-vis d’une capacité de stockage local. La production d’eau chaude par boiler ou pompe à chaleur étant la mesure de flexibilisation la plus efficace et la plus facile à mettre en oeuvre, elle est à privilégier.
Par ailleurs on constate que la loi cantonale vaudoise sur l’énergie prévoit l’interdiction des boilers électriques !

Le comportement des consommateurs d’une centaine de ménages à Cernier (Neuchâtel) a été étudié pendant 3 mois. Ces ménages ont été suivis pendant 12 mois et répartis en 3 groupes: un groupe témoin «contrôle», un groupe «facture», dans laquelle les ménages ont été informés de leur consommation et de son évolution par rapport aux ménages similaires, et un groupe « Flexi » qui a été motivé par des incitations financières. Ces incitations de récompense (d’un montant de 50, 20 et 10 CHF pour les meilleurs ménages) visaient à faire déplacer la consommation dans la période de 11 à 15 h.. Il a été constaté que seul le groupe « Flexi » a modifié ses habitudes en décalant de 3-4% sa consommation quotidienne (le meilleur résultat a atteint 10%). Cependant il pourrait y avoir d’autres mesures techniques à mettre en œuvre, telles que le transfert partiel de la production d’eau chaude ou de l’utilisation des réfrigérateurs et congélateurs.

Conclusion: La flexibilité tout en permettant une augmentation de l’autoconsommation, ne rivalise pas vis-à-vis d’une capacité de stockage local. La production d’eau chaude par boiler ou pompe à chaleur étant la mesure de flexibilisation la plus efficace et la plus facile à mettre en oeuvre, elle est à privilégier.

Par ailleurs on constate que la loi cantonale vaudoise sur l’énergie prévoit l’interdiction des boilers électriques !

Article complet paru dans l’AES 5/2015 du 8 mai 2015

 

Cet article, publié dans Articles de presse, Electricité, Energie solaire, Production d'électricité, Stockage d'électricité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s