Votation du 21 mai sur la SE2050 et « fausses informations »

J. Bernard Jeanneret, le 17 mai 2017

Dans le journal Le Temps, Bernard Wuthrich publie le 16 mai un éditorial et un article où il relaie des inquiétudes concernant le risque de propagation de fausses informations accentuée par la rapidité de diffusion via les réseaux sociaux. Il s’attache en particulier à la SE2050.

Sans défendre les réseaux sociaux qui doivent souvent être lus avec beaucoup de circonspection, on va se demander ici qui produit le plus de fausses informations en vue de la votation du 21 mai 2017 sur la Stratégie Energétique 2050.

Le journal Le Temps a publié le 8 mai 2017 un courrier de Pascal Peduzzi, professeur en Sciences de l’Environnement à l’Université de Genève au sujet de la SE2050. Ce papier contient plusieurs erreurs factuelles, dont une particulièrement grossière. M. Peduzzi y affirme que le Danemark produit 140% de sa consommation électrique en renouvelables, ce qui est grossièrement faux.

Son courrier et notre commentaire que le journal n’a pas jugé utile de publier sont donnés en annexe 1. On doit supposer que Le Temps fait totalement confiance à l’autorité académique dont se prévaut ici le Pr. Peduzzi. Ce faisant, il peut être reproché au journal de véhiculer de « fausses informations » à son corps défendant.

Toujours dans Le Temps, Bernard Wuthrich publie le 16 mai un éditorial et un article où il relaie les inquiétudes concernant le risque de propagation de fausses informations accentuée par la rapidité de diffusion via les réseaux sociaux. Il s’attache à la SE2050. Si son approche est modérée dans l’éditorial, il se montre unilatéral dans l’article, où ses critiques se concentrent intégralement sur les opposants. On verra en annexe 2 que lui aussi, avec semble-t-il la foi du charbonnier, reproduit des erreurs de faits propagées par les partisans de la SE2050.

On voit que le département de Madame Leuthard, l’Université et la presse écrite ne font donc pas toujours mieux que les réseaux sociaux en matière de fausses informations.

Annexe 1 : Le courrier du Pr. P. Peduzzi

Notre courrier envoyé au journal Le temps :

Dans un courrier du 8 mai 2017, Le Professeur Pascal Peduzzi écrit que le Danemark produit 140% de son électricité en renouvelables. Il est facile de se documenter pour découvrir que ce chiffre est une fantaisie (voir l’Agence Internationale de l’Energie ou Wikipedia). Le pays produit son électricité avec 50% de fossile, surtout du charbon, 40% d’éolien et 10% de biomasse. La part fossile produit 2.5 tonnes de CO2/habitant/an pour l’électricité sur un total de 6 t/hab/an. En Suisse c’est 4.5 tonnes dont 0% pour l’électricité, ce qui pourra changer dans le futur avec des centrales à gaz en complément nécessaire aux renouvelables. Les 140% de M. Peduzzi ont peut-être une explication. Un article du journal The Guardian du 10 juillet 2016 nous dit que le vendredi 8 mai 2016, avec un fort vent, la production électrique danoise est montée à 140% de la consommation quand celle-ci a baissé abruptement vers 15h00. L’excès a été intégralement exporté, peut-être un peu en Suisse aussi. Cette pointe exceptionnelle démontre surtout les problèmes liés à l’intermittence de la production éolienne. Sans nuance, Le Guardian titrait « L’éolien produit 140% de la demande électrique du Danemark ». Ce qui peut expliquer la bévue du Pr. Peduzzi.

Le courrier de Pr. P. Peduzzi du 8 mai 2017 :

Peduzzi_LT_08mai2017

Accès à l’article du Guardian :  theguardian_10Jui2015

Depuis quelques mois, on parle volontiers de la propagation de « fausses nouvelles », supposées être confinées aux réseaux sociaux et à des médias électroniques de propagandes. Mais il semble que l’épidémie touche aussi l’Université, ce qui peut légèrement inquiéter. Espérons que ce n’est qu’un accident dû à une lecture trop rapide.

Annexe 2 :  Sur l’article de Bernard Wuthrich

Voir l’article entier : letemps_15mai2017article

et l’éditorial : letemps_15mai2017_edito

Extraits, en italique suivis d’uncommentaire :

  1. Sur l’estimation du coût total de 200 milliards d’ici à 2050 :

“Le Conseil fédéral et l’Association des électriciens suisses (AES) ont effectivement mentionné une telle estimation. Mais elle inclut, pour près de la moitié, l’entretien et la modernisation des lignes à haute tension existantes, qui devront se faire de toute manière, que la nouvelle loi soit acceptée ou refusée. L’AES a d’ailleurs réagi à l’exploitation de ses données par l’UDC: elle parle de «manipulation». Dans l’émission incriminée, la Radio alémanique a elle aussi disséqué les calculs du comité référendaire pour parvenir à la même conclusion, ce qui a déplu à l’UDC, qui l’accuse de «compte rendu partisan»”.

L’argument utilisé oublie que, oui, la moitié du coût de la partie électrique correspond à des entretiens et modernisations, mais qu’il reste plus de 80 milliards de coût additionnel dû à la SE2050 comparée à une approche plus pragmatique, voir cout_se2050_electrique . Et la partie fossile (les 43 % de diminution pour 2035 du texte de loi) coûtera environs 120 milliards, voir cout_se2050_fossile . Donc le chiffre de 200 milliards ( et donc 3200.-/ménage/an) est correct. Quant aux 40.-/ménage/an de Mme Leuthard, si on devait s’y limiter, pourquoi produire un texte de loi de 49 pages? Et iI n’y aurait alors simplement pas (ou peu) de transition énergétique.

  1. A propos des éoliennes :

“Quant aux militants anti-éoliennes, ils ne cessent de marteler que les documents officiels de la Confédération (message sur la SE 2050, avant-projet de Conception énergie éolienne mis en consultation en 2015, demandes de subventions) fixent un objectif de production de 4,3 TWh ou térawattheures (1 TWh équivaut à un milliard de kWh), ce qui suppose la construction de 800 à 1000 éoliennes. Ils n’ont pas inventé ces chiffres, qui ne sont donc pas des «fake news». Les 4,3 TWh sont tirés d’un rapport rédigé par le bureau Prognos en 2012. Toutefois, «les 4,3 TWh ne représentent qu’un potentiel et pas une planification de construction. La nouvelle loi sur l’énergie ne spécifie aucun chiffre de production concret par type d’énergie renouvelable», relativise Rudolf Menzi, de l’Office fédéral de l’aménagement territorial (ARE). Il précise que la Conception énergie éolienne ne sera pas approuvée par le Conseil fédéral avant l’été”.

Tout ceci n’est pas faux. Mais c’est un écran de fumée habile. On se contentera de citer la présentation M. Markus Geissmann, responsable du domaine éolien à l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), en conférence de presse de l’Etat de Vaud le 4 juillet 2016, présidée par Mme Jacqueline de Quattro, conseillère d’Etat en charge du Département du territoire et de l’environnement. Voici un page de sa présentation:

Geissmann_4jui16_confpresse_VD

On y retrouve le chiffre de 4.3 TWh pour 2050, et donc au minimum 800 éoliennes. Le chiffre de 4.3 TWh est par ailleurs constamment répété par le lobby SwissEole. Et ce dernier est financé par l’OFEN à raison de 500’000.-/an depuis 15 ans, voir liens_swisseole_ofen

Ajoutons que 300 machines sont aujourd’hui projetées (et quelques unes construites) dans les planifications cantonales romandes pour le seul Jura.

Cet article a été publié dans Articles de presse, Energie éolienne, Energie et combustibles nucléaires, Politique, Stratégie Energétique 2050 - Vote 21 mai 2017. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Votation du 21 mai sur la SE2050 et « fausses informations »

  1. Lorie dit :

    Merci de remettre toutes ces pendules à l’heure. Dans le petit Jura, le rédacteur en chef du seul quotidien local tutoie tous les ministres… L »information sur l’éolien passe un crible soigneusement orienté, les gens qui connaissent le sujet s’en rendent facilement compte. Et nous ne parlons que d’éoliennes… C’est pareil pour tout le reste. À nous de nous serrer les coudes et de nous protéger de leurs désinformations en levant le voile sur leurs lâcheté et leurs magouilles internes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s