Le courant électrique vient à manquer

Le 23 août 2018, le journal allemand Die Welt a publié un article percutant :

Der Strom geht aus — Deutschland rechnet mit der Hilfe des Nachbarländer. Das wird nicht funktionieren.

Malgré des capacités importantes en nouvelles sources d’énergie renouvelables (REN), comme l’éolien et le photovoltaïque, l’Allemagne va au-devant d’un manque de garantie d’approvisionnement national du fait de la disparition programmée à la fois prochainement (2022) de l’énergie nucléaire et progressivement de celle du charbon (lignite et anthracite). Ces technologies thermiques de production d’électricité avec des centrales de grande puissance sont seules à même d’assurer une puissance de base en ruban.

Une surcapacité existante ou future en puissance globale (en gigawatts, GW) grâces aux REN (des puissances simplement additionnées les unes aux autres, sans tenir compte de leurs facteurs de charges disparates) ne signifie pas encore une puissance garantie, disponible à chaque instant. En conclure qu’il suffira de s’approvisionner auprès des pays voisins est illusoire, car chaque pays est en train de faire le même raisonnement : compter sur ses voisins pour pallier les intermittences de ses productions nationales par les REN installées dans le pays. En un mot, il n’y aura progressivement plus de surcapacité au plan européen si l’on renonce au nucléaire et au charbon. Seulement pour les centrales à charbon de toute l’Europe, on prévoit que les 150 GW actuels se ramèneront à 105 GW en 2025 et à 55 GW en 2030.

Il manquera partout en Europe des centrales avec une capacité de puissance garantie pour combler les lacunes des REN, en premier lieu en hiver lors des longues nuits et des longues semaines sans vent et avec un faible ensoleillement. Il ne restera qu’à construire des centrales à gaz, dont personne ne veut assurer le financement risqué (à cause d’une utilisation discontinue au gré des REN)… et, en plus, à être par là entièrement dépendant du gros ou des petits fournisseurs de ce précieux méthane.

Lire l’article original en allemand

Voir ici le tableau complet correspondant aux graphiques ci-dessus

Cet article, publié dans Articles de presse, Electricité, Production d'électricité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s