Stratégie Energétique 2050 : une étude de plus le confirme, elle est « non faisable »

L’Institut Paul Scherrer (PSI, annexe des EPF) un centre de recherche multi-énergie très compétent, a tenté récemment, à la demande de l’Office fédéral de l’Énergie (OFEN), de répondre à la question de la faisabilité de la Transition énergétique (appelée Stratégie Energétique 2050, en abrégé SE 2050). À savoir: est-il possible de remplacer le nucléaire suisse par des énergies renouvelables et des économies d’énergie, sans augmenter la consommation d’énergies fossiles et sans coûts excessifs? 

Un des auteurs de l’étude, Christian Bauer du PSI, dit que la réponse est non. Il explique pourquoi dans ce blog :

http://www.sccer-soe.ethz.ch/en/news/blog/energies-renouvelables-deficit-delectricite/

Lire la suite

Publié dans Non-catégorisé | 2 commentaires

Les magiciens de l’éolien

Nous publions bien volontiers cet article de Michel Gay, paru dans Contrepoints le 26 avril 2018, suivi de la traduction par le même de trois articles de Michael Shellenberger, président de Environnemental Progress , parus le 27 avril 2018, le 10 mai 2018 et le 20 juin 2018 dans Contrepoint , sous des titres tout à fait pertinents : Si le solaire et l’éolien sont si bon marché, pourquoi rendent-ils l’électricité si chère ? Oui, le solaire et l’éolien augmentent vraiment les prix de l’électricité et Si l’énergie nucléaire est si sûre, pourquoi en avons-nous si peur ?

Ces articles sont pourvus de plusieurs liens vers d’autres articles intéressants.

 

Les magiciens de l’éolien excellent à donner l’illusion de l’urgente nécessité du développement des éoliennes au détriment des populations et de l’harmonie des paysages.

Lire la suite

Publié dans Articles de presse, Electricité, Energie éolienne, Energie solaire, Production d'électricité, Sources d'énergie renouvelables | Tagué , | Laisser un commentaire

D’une ouverture de marché à une autre

Par André Pellen, porte-parole d’un collectif informel de cadres et d’ingénieurs retraités du nucléaire, président du Collectif pour le Contrôle des Risques Radioactifs (CCRR) – Toulon-Saint-Mandrier

Introduction.

L’ouverture du marché de l’électricité est une opération politique, en large partie inspirée – voire imposée – par la finance internationale et par l’UE. Elle est controversée quant à sa faculté de profiter au bien commun. Un résultat troublant est qu’aujourd’hui le marché présente deux caractéristiques un peu dérangeantes :

1) seuls les investissements dans les technologies subventionnées sont rentables (oxymore ?)

2) la bourse fixe des prix en-dessous de tous les prix de revient des kWh produits en Europe et en Suisse. Des prix de dumping. Les causes : un excédent qui dure de l’offre sur la demande, le subventionnement massif par l’Allemagne de son éolien et de son solaire PV et les coûts très bas du charbon allemand (utilisé pour suppléer aux renouvelables en absence de vent ou de soleil)

Ces prix de dumping sont en particulier à l’origine de la débâcle de la grande hydraulique suisse.

Nous publions avec l’autorisation de son auteur cet article qui éclaire certaines étrangetés de l’ouverture du marché, telle qu’elle s’est déroulée en France.

Lire la suite

Publié dans Non-catégorisé | Laisser un commentaire

SE 2050 et Alpiq : réponses à Monsieur René Longet

Sur son blog dans Le Temps, Monsieur René Longet a posté le 6 avril 2018 une communication intitulée :

Alpiq se défait de sa branche services énergétiques, quel message sur l’état de notre économie électrique ?

Source : https://blogs.letemps.ch/rene-longet/2018/04/06/alpiq-se-defait-de-sa-branche-services-energetiques-quel-message-sur-letat-de-notre-economie-electrique/

 

Cette communication est suivie d’un échange de commentaires. Dans l’un de ses commentaires (7-04-2018) Monsieur René Longet déclare :

Cher Monsieur Dupont

Nous nous connaissons depuis tant d’années… Et si nous nous mettions d’accord que le parlement d’abord, le peuple ensuite, s’est retrouvé autour d’un compromis bien helvétique, la nouvelle loi sur l’énergie, qui définit les priorités à suivre, et que ce consensus doit maintenant guider nos actions? Il y a pas mal de points d’accord dans ce paquet, faisons-les fructifier au lieu de poursuivre des polémiques – qui ne sont certes pas dépourvues d’intérêt – mais qui nous éloignent de la feuille de route que le peuple a validée. Faisons vivre une vraie dynamique autour de ce qui a fait consensus, qui est riche et loin d’être atteint dans la pratique – développement des NER, optimisation de l’usage des énergies – poursuivons sur le chemin qui nous a permis depuis plus de 20 ans de stabiliser, en gros, les émissions de CO2 et la consommation d’électricité alors que la population a augmenté de 25% et le PIB de 45%, pour aller désormais les objectifs de réduction que nous nous sommes démocratiquement donnés

Lire la suite

Publié dans Non-catégorisé | 2 commentaires

La très chère production éolienne de l’ Office Fédéral de l’Energie : le parc de Gries.

Qui voudra acheter un kWh électrique à 48 ct ?


Note ajoutée le 6 juillet 2018 .   En réponse à une objection, et avec l’aide de nouvelles données, nous avons précisé et renforcé les conclusions du présent article. Elles font l’objet d’un nouvel article, publié sur ce site , sous le titre  » Parc éolien de Gries : conclusions renforcées par de nouvelles données », lien:   https://clubenergie2051.ch/2018/07/06/parc-eolien-de-gries-conclusions-renforcees-par-de-nouvelles-donnees/


 

Le projet du parc éolien du lac de Gries, situé à proximité du col du Nufenen en Valais a bénéficié d’un fort soutien de l’Office Federal de l’Energie (OFEN) dès ses débuts en 2010 et jusqu’à l’inauguration de son extension en 2016 [ref 1 et 2]. Malgré beaucoup de scepticisme dans les milieux professionnels de l’énergie, l’OFEN voulait prouver qu’installer des éoliennes dans les Alpes était une voie d’avenir pour le futur énergétique du pays. Un gros potentiel de production électrique à prix raisonnable n’attendait qu’à être démontré. Lire la suite

Publié dans Electricité, Energie éolienne, Energie éolienne, Non-catégorisé, Politique, Production d'électricité, Rapports et études, Sources d'énergie renouvelables | Tagué | 2 commentaires

Discours de l’UE et de la France sur le climat et résultats : le grand écart.

ClubEnergie2051 vous signale cette dernière étude de GEOPOLITIQUE DE L’ELECTRICITE dont le constat est très clair: malgré tous les discours de la France et des principaux pays de l’UE, ils n’arrivent pas à réduire les émissions de CO2. Seul le Royaume Uni y parvient. La raison: c’est le seul pays à ne pas avoir éliminé le nucléaire dans l’arsenal des mesures mises en œuvre.

La Lettre “Géopolitique de l’Electricité de décembre 2017 est consacrée au grand écart désormais constaté entre discours européens et français concernant le climat et résultats.

Telle est la conclusion tirée des récentes données de l’Agence Européenne de l’Environnement dont la mission officielle est de les recueillir.

Hors le Royaume-Uni, qui va quitter l’Union, l’Europe augmente ses émissions de gaz à effet de serre de 2014 à 2016 et ne remplira pas ,et de loin, ses engagements internationaux.

Le Royaume-Uni obtient un résultat peut-être unique au monde: il baisse de près de 10% ses émissions en deux ans. Aucun autre grand pays européen, dont l’Allemagne, ne réussit durant cette période à les diminuer.

Le Royaume-Uni est le seul Etat européen à ne privilégier aucun moyen pour parvenir à une énergie « bas carbone » alors que la France en accélérant solaire et éolien, s’acharne à décarboner son électricité qui l’est déjà largement.

L’Europe veut être le leader mondial de la préservation du climat. Ces derniers résultats l’empêchent de l’être. La France a augmenté ses émissions deux années de suite, ce qui est incompatible avec la priorité récemment proclamée par le Chef de l’Etat de préserver le climat en les diminuant.

Les mesures habituellement proposées pour préserver le climat ayant un impact sur les secteurs électriques, ce thème est devenu incontournable pour la géopolitique de l’électricité.

Lionel Taccoen

Directeur    Lettre « Géopolitique de l’Electricité »     www.geopolitique-electricite.com

Lire l’étude intégrale :  http://geopolitique-electricite.fr/documents/ene-242.pdf

Publié dans Non-catégorisé | Laisser un commentaire

Approvisionnement électrique garanti ?

Le Dr. Eduard Kiener, ancien directeur de l’Office fédéral de l’énergie OFEN, a écrit un article de commentaires (im)pertinents sur une étude commanditée par l’OFEN à l’EPFZ et à l’Université de Bâle, parue le 26 octobre 2017.

Il y démontre que l’approvisionnement électrique du pays n’est de loin pas garanti par la nouvelle loi sur l’énergie adoptée le 21 mai 2017. Il souligne, entre autres, que le fait de compter sur des importations d’électricité n’importe quand à l’avenir est une preuve d’une grande incurie.

C’est avec son accord que nous en publions une traduction française (vous trouverez ici la version originale en allemand).

Lire la suite →

Publié dans Documents remarquables, Politique | Tagué , , | 1 commentaire