Énergies intermittentes : stockage et restitution

Que voici un article, un peu technique, mais néanmoins roboratif ! Il est admirablement rédigé par Monsieur Michel de Rougemont. Nous nous permettons d’en citer les premières lignes pour vous mettre l’eau à la bouche.

 

Si vous êtes pressé, allez directement lire sa conclusion !

« Lorsque les productions d’énergie sont intermittentes pour cause de nuit, de nuages ou d’absence de vent, il faut soit renoncer à se fournir avec de telles sources ou alors stocker de l’énergie en réserve pendant le temps productif pour la récupérer plus tard.

Le procédé de pompage et de turbinage de l’eau est l’un des moyens de stockage dont la technologie est prouvée. Pour son économie, c’est une autre histoire.

Quand on pompe on perd environ 14% d’énergie et quand on turbine de même. Donc le stockage-déstockage restitue seulement environ 74% de l’énergie fabriquée initialement (les 26% partent en chaleur dans l’environnement). »

Lire la suite

Cet article, publié dans Electricité, Energie hydraulique, Stockage d'électricité, Technologies documentation, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s